Aujourd’hui peut-être…

Edition

Nous sommes des coureurs de fond dans une société qui impose sa forme et son rythme. Procrastiner peut alors affirmer un certain mode de résistance.

Peut-être vous rappelez-vous d’une très vieille chanson interprétée par Fernand Sardou, le père de… La référence musicale vous paraît hasardeuse ? Elle l’est ! Aujourd’hui peut-être, cette chanson de 1946 évoque une certaine idée de la société. D’une région aussi. Une fois toutes ces idées reçues passées à la moulinette de la machine à clichés, il reste une idée : et si nous n’étions pas obligés d’entrer dans la course ? Et si nous faisions le pari de la lenteur ? Du « je verrai plus tard ». Du « non, encore un câlin ». C’est une idée. Une envie aussi. Un diagnostic pour d’autres.

Proust procrastinait

Procrastination ? Que signifie ce mot ? Le petit Robert est formel : « tendance à tout remettre au lendemain, à ajourner, à temporiser », Le dictionnaire confirme même cet état en citant Proust (Marcel pas Gaspard) : « Mon indécision, ma procrastination » comme disait Saint-Loup. Cette définition littéraire est limpide. Mais il en existe une seconde. Scientifique, cette fois. Moins glamour évidemment. Diagnostic : le patient souffre de procrastination. Pour la science, voire la psychiatrie, cette tentation de l’ajournement systématique révèle une anxiété profonde, doublée d’une mauvaise estime de soi. Quand des hommes longilignes appliquent certaines théories filiformes, le résultat tombe comme un couperet. Sans appel ni remise de peine. Mais, au fond, qui n’a jamais remis quelque chose à demain ? Cette petite faiblesse ne nous perdrait peut-être pas tant que cela…

cjouison-insta1-web

Notre société de claviers nous impose un rythme, le sien, celui de la consommation jetable, celui de « l’avoir-dépendance ».

 

Perdre son temps, gagner son existence

Au-delà de tous ces signes légers ou alarmistes, il s’agit surtout de notre rapport au temps. A la temporalité. Dans ce grand fourre-tout, il faut donc se dépêtrer avec l’aspect culturel, éducatif et social de ces reports chroniques. Dans certaines sociétés, prendre le temps est une vertu, une manière de gérer les priorités. Dans la nôtre, prendre le temps se mue en perdre son temps. Cruel gâchis. Et si la perte devenait un gain lorsque procrastiner permet de rêver ? Les ténors du marketing nous démontreront le contraire mais nous ne sommes pas dupes. Notre société de claviers nous impose un rythme, le sien, celui de la consommation jetable, celui de « l’avoir-dépendance ». Par conséquent, s’autoriser à reporter au lendemain devient un acte de résistance. Une bravoure romanesque quasi romantique. Nous sommes face à un véritable choix de vie. En me relisant, je pense simplement que je terminerai ce papier aujourd’hui, peut-être… ou alors demain. ●

© Texte extrait du webmagazine Faces B #1 – Eté 2012 – http://facesb.fr/magazine1.php

Une réflexion sur “Aujourd’hui peut-être…

  1. Quelle bonne idée ce blog ! Partageant tes reflexions sur la valeur du temps et sur notre société de consommation à outrance, je place un de tes premiers commentaires. Il est important pour moi car je me lance aussi dans l’écriture partagée aimant jouer avec les mots et les rimes. Le temps que j’y consacre me permet d’être mieux en accord avec moi-même mais aussi de lutter, dans une certaine mesure, contre les pirates de la virtualité qui nous infantilisent et nous font perdre toute notion de réflexion profonde et réfléchie.
    J’aurais donc plaisir à te lire dans l’attente d’avoir celui de te revoir prochainement.
    Amicalement,
    Sylvie

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s